Enfant, c’est un livre Terres vierges, Mondes interdits des éditions du Reader's Digest, avec ses cartes géographiques et ses photos de peuples lointains, qui éveillait ma curiosité, et allait me donner le goût du voyage. Aujourd’hui, dans un monde globalisé, il y a plus que jamais nécessité à voir, à photographier, ces sociétés qui subissent souvent une acculturation rapide. Partager le quotidien des gens, se dépouiller de ses préjugés, abandonner ses habitudes d’occidental, constitue un enrichissement. Côtoyer l’étrangeté de l’autre, c’est prendre conscience de sa propre étrangeté et mesurer l’unité de l’Homme.

 

Envoi du formulaire...

Le serveur a rencontré une erreur.

Formulaire reçu.